RÉSIDENCES ARTISTIQUES

70 groupes par an en résidence dans nos studios.

CONTACT :
Nathalie Pappalardo
Chargée de production
np[at]amicentre.biz


 

pratiques
RÉSIDENCES ARTISTIQUES

LE DISPOSITIF

LE DISPOSITIF

L’accueil en résidence

Les studios de répétition que l’AMI gère sur le site de La Friche la Belle de Mai sont historiquement, depuis plus de vingt ans, un des lieux importants de la création en matière de musiques actuelles. Par leur facilité d’accès et leur ouverture sans discrimination, ces studios restent un des outils les plus actifs du développement culturel au niveau du territoire métropolitain dans un esprit affirmé de service public dédié aux artistes. Depuis fin 2012, à la faveur des travaux de rénovation de la Friche la Belle de Mai, l’AMI dispose de 6 nouveaux studios de répétition, non équipés, d’une superficie variant de 40m2 à 97m2, insonorisés, climatisés, disposant du wifi, de prises électriques, et d’un petit mobilier.

L’AMI a procédé à des aménagements significatifs en 2015 et 2016, qu’elle a poursuivi en 2017. L’association a notamment bénéficié d’une aide à l’investissement de la Région Sud (système son, back-line...) qui lui permet aujourd’hui de mettre à disposition des espaces équipés pour les groupes qui le désirent. Ces studios sont accessibles sept jours sur sept, de 8h à minuit.

Les artistes sont accueillis sur un ou plusieurs temps de résidence sur une période pouvant aller de 1 semaine à 1 mois.
La liste des groupes en résidence est partagée avec le Cabaret Aléatoire afin de mettre en synergie nos outils d’accompagnement, notamment la résidence scénique et la diffusion.

Les rendez-vous

Systématiquement associé à l’accès à la résidence, l’AMI propose un rendez-vous diagnostic qui vise à mieux comprendre quels sont les besoins des groupes, leur niveau de structuration et leurs objectifs à court, moyen et long terme. Selon les besoins, les groupes peuvent être orientés vers des structures mieux à même de répondre à des points spécifiques (studios d’enregistrement, structures locales de production, dispositifs de financement, etc.). Depuis fin 2016 a été mis en place un outil de suivi statistique qui permet de mieux connaître la typologie des groupes qui fréquentent les studios.
Par ailleurs, à la demande des groupes, peuvent être mis en place des rendez-vous spécifiques avec le personnel de l’AMI (communication, développement, administration, etc...).