RÉSIDENCES ARTISTIQUES

70 groupes par an en résidence dans nos studios.

CONTACT :
Nathalie Pappalardo
Chargée de production
np[at]amicentre.biz


Mise à jour : octobre 2021


 

mars 2021

Qui répète dans nos studios en mars ?
Réponse en musique ici

///////////////////////////////////////////////////
SILVER GALLERY

En résidence du 1er au 7 mars, dans le cadre de l’enregistrement d’un album de 7 titres

Né en 2002, le groupe fait quelques concerts dans la région marseillaise aux côtés notamment de Flavor et Rescue Rangers, et officie pendant deux ans sous le nom d’Elephant Coliseum suite à des départs en interne avant de reprendre son nom d’origine. Le style musical devient plus dur et s’inspire de la scène Sludge (Eyehategod/Iron Monkey…) et de groupes comme Neurosis, Pissed Jeans ou encore Black Flag. Après un premie EP autoproduit en 2013, le groupe a pour projet d’enregistrer un album de 7 titres avec Didier Bautzmann en 2021.

Facebook


///////////////////////////////////////////////////
L’ANIMA LOTTA

En résidence du 1er au 7 mars, dans le cadre de la préparation d’un concert le 22 maiet de la sortie d’un nouvel album en 2022.

Quelque chose d’électriquement jovial, de la folk musique du monde de juste après aujourd’hui.
Un émouvant chant viscéral et populaire, orne une instrumentation chevaleresque au départ de la Sicile, et traversant la mer, le Sud, l’Est, l’Ouest, le monde. Transcendante et envoûtante, quatre musiciens libèrent une musique méditerranéenne et au delà de son rivage.

Facebook
Site

///////////////////////////////////////////////////
BENZINE

En résidence du 1er au 7 mars, dans le cadre de la sortie d’un album à l’automne.

Benzine est né de la réunion des musiciens-compositeurs Farid Belayat et Samir Mohellebi, tous deux basés à Marseille. Ce projet est motivé par un intérêt pour la poésie algérienne bédouine ainsi que par l’envie d’écrire une poésie contemporaine chantée à la manière bédouine. Il s’accompagne d’un travail d’enregistrement d’instruments typiques de l"ouest algérien pour en faire des samples. Leur univers, composé d’électronique analogique et numérique, mêle des rythmiques traditionnelles à des sons de basse et de guitare électrique.

Site

///////////////////////////////////////////////////
AZU TIWALINE & CINNA PEYGHAMY

En résidence du 1er au 7 mars dans le cadre de la préparation d’un 1er album.

Azu Tiwaline métisse son background bass et techno au fil de profondes vibrations berbères, tandis que Cinna Peyghamy tire de ses percussions ancestrales un son inédit transformé par un dispositif modulaire unique. Leur premier EP commun sorti sur le label anglais Livity fait suite au 1er album de Azu Tiwaline sorti en début d’année, les deux disques ont été largement plébiscités tant par la presse européenne (Télérama, Mixmag UK, DJ Mag UK, Groove.de, RA, Bandcamp…) que par la scène électronique (Dekmantel, Laurent Garnier, Lena Willikens…). Et le 18 septembre c’est un autre label anglais, On the Corner qui accueille le duo sur sa nouvelle compilation pour le titre Violet Curves. Le duo travaille sur son 1er album, surtout il attend avec impatience de pouvoir présenter enfin son live sur les scènes européennes !

Site

///////////////////////////////////////////////////
THE FRENCH SAUCISSON SYNDICATE

En résidence du 1er au 7 mars dans le cadre de la préparation d’un 1er EP.

The French Saucisson Syndicate tente le grand écart entre vieilles chansons françaises et jazz contemporain, relevant le défi de faire se rejoindre des mondes musicaux apparemment diamétralement opposés. Formé d’un groupe d’élèves de la section jazz du C.R.R de Marseille nourris au bebop et au groove du jazz fusion moderne, ces syndiqués du saucisson français ressuscitent à leur manière la "french pop culture".

Facebook

///////////////////////////////////////////////////
CYRIL MERONI

En résidence du 8 au 14 mars dans le cadre de son projet Advienne, une résidence portée par Zinc, en coproduction avec l’AMI.

Issu de la scène musicale, formé comme monteur truquiste aux côtés du réalisateur Bruno Ulmer puis comme cadreur au cours de nombreux projets collectifs se revendiquant de l’esthétique relationnelle, Cyril Meroni expérimente dans sa pratique personnelle la mise en espace de l’image et du son.
Advienne met en perspective différentes temporalités au sein d’un dispositif audiovisuel spatialisé, englobant le spectateur. Jouant avec notre perception du temps, cette performance générative nous oblige sans cesse à réajuster nos perspectives. Du concret à l’abstrait, des paysages en constante métamorphose nous entraînent dans des environnements mouvants.

Site

///////////////////////////////////////////////////
DIRTY CUTE

En résidence du 15 au 21 mars dans le cadre de la préparation d’un 1er EP.

Ils sont dirty. Mais cute. En fait, pas mal dirty. Mais aussi un peu cute. Ils jouent de tout. Ils chantent aussi. Parfois ça crie. C’est déjà arrivé. Oui. C’est gênant. Ou pas ? C’est compliqué. Mais tellement bon. Parfois, ils sont un peu bizarres. Mais pas tout le temps. Il y a du boom boom et aussi du sweet sweet. Ils aiment le sucré. Ils aiment les mélodies. C’est beau les mélodies. Sauf que le bidon d’acide n’est jamais loin. C’est dirty. Et cute. C’est DirtyCute.

Facebook
Soundcloud

///////////////////////////////////////////////////
DE LA CRAU

En résidence du 15 au 21 mars, une résidence portée par la Cie Lamparo en coproduction avec l’AMI.

Apres Gacha Empega et ses polyphonies provençales, Dupain et son electro rock occitan, Forabandit le trio acoustique Occitano-Turc-Marseillais, Sam Karpienia invente avec Manu Reymond et Thomas Lippens une nouvelle épopée provençale, De la Crau.
De la Crau travaille depuis 4 ans à un répertoire ancré dans la réalité d’une géographie provençale située entre Marseille, le pourtour de l’étang de Berre et la plaine industrialisée de la Crau, terre rocailleuse au charme rude et trapu.De la Crau défolklorise le provençal pour lui donner sa place dans le courant de la Sono Mondiale, courant musicale fait d’hybridations entre local et global. Ce cheminement amorcé par Sam Karpienia depuis une vingtaine d’années s’exprime aujourd’hui avec ce nouvel EP Temperi.

Facebook

///////////////////////////////////////////////////
NKUMBA SYSTEM

En résidence du 22 au 28 mars après la sortie d’un album en novembre dernier (Label Prado Records / Paris) et la sortie d’un 45 tours en février (Label Okra / Tokyo).

Comme un excès de vitesse sur une autoroute imaginaire reliant Douala à Barranquilla, Nkumba System joue avec les points communs des musiques colombiennes et africaines; générosité, danse, clave et transe. Ici le highlife, la rumba zaïroise ou le makossa rencontrent la cumbia, le currulao ou encore la guaracha. La virtuosité des guitares “à la camerounaise” et la beauté des polyrythmies caribéennes s’allient naturellement dans un seul but : animer les danseurs! “¡Baílalo Duro!”
Nkumba System voit le jour à Bogota en 2018, dans le bouillonnement de la scène tropicale colombienne. Dirigé par le guitariste marseillais Guillo Cros, le groupe enchaîne les singles et collabore entre autres avec le label Palenque Records, jusqu’à la sortie, le 13 novembre 2020 de leur premier album Baílalo ¡Duro! sur Prado Records, distribué par The Pusher.

Facebook

///////////////////////////////////////////////////
SIGMA 555

En résidence du 22 au 28 mars dans le cadre d’un projet en cours de développement.

Sigma-555 est un projet de live audio-visuel à caractère immersif, centré sur l’interaction entre le visuel et le son. Il comporte également un aspect narratif basé sur un story-telling bourré d’influences diverses entre pop-culture et physique quantique.

///////////////////////////////////////////////////
DONNA CANDY

En résidence du 22 au 28 mars dans le cadre d’un projet en cours de développement.

Groupe basse/batterie/voix/électronique composé de Sarah Fastré à la basse (co-fondatrice du label et maison de micro-éditoion NO0S), Alexander Grube à la batterie, et Nadja Meier à la voix et machines électroniques. Après avoir enregistré deux morceaux, ils ont pour projet d’en enregistrer deux nouveaux déjà existants et d’en créer d’autres, dans l’optique de sortir un EP cassette dans l’année et de préparer un live.

Soundcloud

///////////////////////////////////////////////////
SISKA

En résidence du 22 au 28 mars dans le cadre d’un projet en cours de développement.

Du nomadisme de ses chansons à la sédentarité de son nouvel album, du maniement des langues du monde à celle d’une langue universelle, la chanteuse de Watcha Clan est passée de Sista K à Siska. Trip-hop magnétique, influences jazz et soul underground, autant de nuances qu’elle expérimente grâce au timbre de diamant de sa voix. Une formule plus personnelle pour celle qui nous avait habitués à la voir transcender ses identités méditerranéennes au travers de Watcha Clan.
Une antichambre de quinze ans qui lui a permis de passer à un style plus intimiste et féminin dans ce nouvel album. Sorti en décembre 2019, avec des remixes de Ekiti Sound et de Suif ft. Charles X, celui-ci s’est également offert un clip, réalisé par la photographe marseillaise Julie Lagier (dont on vous parle ici), qui donne à voir toute la force et le mysticisme que revêt l’univers de la chanteuse.

Facebook