pratiques
openbox

Tyler

vendredi 27 mai 2011

Tyler

Le vendredi 27 mai à 19h L’A.M.I. et Tyler proposent un showcase, fruit d’un travail de résidence dans les studios de l’A.M.I. à la Friche la Belle de Mai.
Ce showcase sera suivi d’un apéro convivial.
Réservation conseillée au 04 95 04 95 50
Les Photos et vidéos de cet openbox sont consultables sur cette page.


A la tête d’un conte électronique récité sous la forme d’une performance solitaire, TYLER, mi-homme mi créature fantomatique, manipule ses deux machines et sa guitare électrique en délivrant d’une voix hypnotique une complainte à mi-chemin entre plusieurs paradoxes, incantation spatio-ésotérique ou transe tribale néo-électrifiée.

Dans un déluge harmonisé qu’il qualifie lui-même de "MOZE" (Modern Noise), l’obsession tellurienne qu’il invite à partager, noyée d’éthers, s’inspire aussi bien de Nine Inch Nails que de MGMT, de PJ Harvey que de Depeche Mode : un grand écart violent, brumeux, au milieu duquel on croise Lovecraft, Nerval, Platon, la filmographie des frères Quays comme les prémices du genre « horreur » du début du siècle, à côté de Lenny Kravitz, Nirvana ou Daft Punk.


The loop
En proie à une obsession, et à l’image de celle-ci, l’artiste livre une performance consistant au déferlement en temps réel d’une spirale d’ondes et de fréquences qu’il lui faut filtrer, triturer, amplifier, déformer, subir, jusqu’à donner corps à une boucle inaltérable de matière intuitive puissante, millénariste et systématique.
La Boucle. Le « bruit moderne ».


J’ai un rêve récurent.
Ca a commencé alors que je n’étais encore qu’un enfant.
Je rêve d’un endroit, toujours le même, depuis dix ans, maintenant.
Je ne rêve plus autrement depuis.
Quotidiennement, systématiquement, je visite les lieux, avec l’assurance du propriétaire.
Car il s’agît de ma maison, et de ses alentours.
À l’intérieur, je peux voir à travers les murs,
les traverser,
et entendre la pensée de ceux qui s’y sont égarés.

télécharger

écouter Tyler sur Myspace