pratiques
openbox

Territoire 3

vendredi 20 novembre 2009

Territoire 3

Présentation de fin de résidence le vendredi 20 novembre 2009 à 18h30 au Labobox
A la friche la Belle de Mai
Réservation au 04 95 04 96 18


Heropolis, un poème-vidéo par le collectif Territoir 3
Créé sous la direction artistique de Jean François Paillard, Heropolis est un spectacle alliant lecture musique et vidéo, d’une durée de 50 minutes environ, écrit et réalisé par le romancier et plasticien Jean François Paillard.

Tourné à Istanbul avec une caméra embarquée et un appareil photo(1), le film est le récit de la naissance et de la fuite éperdue d’un personnage-chien dans une mégalopole mythique privée de ciel (la plupart des scènes ont été tournées en intérieur : sous-sol, musée, bazar, ferries, caravansérails, sas d’aéroport...) Tout au long de cette course initiatique, le personnage tentera de recouvrer son apparence humaine, guidé par une étrange voix intérieure qui est la personnification de son rêve.

Filmer le réel à son insu, le réel ordinaire s’entend, banal même, se l’approprier et le plier à ses propres rêveries narratives : tel est l’objet prométhéen (pour de rire) de ce film, qui doit beaucoup aux rêves éveillés de l’enfance, à cette faculté que l’on a de s’inventer par jeu et à volonté des histoires étranges et des mondes “pour de faux” simplement en regardant la réalité autrement. Une faculté que l’on perd à l’âge adulte si l’on n’y prend garde...

Parallèlement à Heropolis, Jean François Paillard écrit un Roman d’épouvante, qui est une même tentative de tirer le lecteur-spectateur par la manche dans une fuite en avant “pour du faux” en jouant à se faire peur et en essayant de susciter chez lui un plaisir qui rappelle les jeux de l’enfance et leur intensité.
Pour revenir à Heropolis, le spectacle prend la forme d’une projection vidéo et d’un concert ‘live’ (lectures d’un comédien et d’une chanteuse-comédienne sur une bande son jouée par un trio de musiciens).

L’objectif de la résidence (du 9 au 19 novembre) : trouver le jeu / caler la synchro
Une fois le film écrit, tourné et monté, le travail de la mise en spectacle commence : dix jours ne seront pas de trop pour faire répéter les comédiens (travail sur le jeu et sur la synchro) et les musiciens (finalisation d’une bande-son musicale à partir de séances d’impros sur le film - séances qui ont déjà commencé).

Territoire3 c’est :
Jean-Marc hérouin / Comédien
2009 : Sédimentation des bourrasques, Théâtre de la Tempête, Cartoucherie de Vincennes. A joué dans de nombreux spectacle, dont 2007 : Le Vieux Clown (Matei Visniec), Théâtre Kaze à Tokyo/JAPON ; 2005 / 2007 : Andromaque (Racine), Philippe Adrien, Pylade, Théâtre De la Tempête cartoucherie de Vincennes Paris/ Tournée nationale, tournée au MAROC, Festival de la Situ/Carqueiranne etc.

Marion Rampal
Chanteuse, comédienne, musicienne, compositrice.
2009 : sortie du disque Own Virago dont elle est leader et chanteuse. Participe à de nombreux projets musicaux dont We used to have a band et à partir de 2005 Compagnie Nine Spirit ss la dir. de Raphaël Imbert, 2005 : JMF ; 2004 : Conservatoire de Marseille ; 2002 : IMFP etc.

Emmanuel Cremer
Violoncelliste, compositeur et arrangeur.
Après des études de violoncelle avec Jean De Spengler, élève d’André Navarra, de compositions et arrangements au conservatoire et à l’Uni-versité de Montréal, il crée en 2006 le quartet Manuchello aux sonorités expérimentales, jazz et rock. Ses multiples influences l’ont mené à enregistrer et jouer avec et/ou pour différents artistes tel que Baltazar Montanaro, Barre Philipps, Oshen, Iam, M’Source, Yves Jamait, David Walters, Troublemakers, Watcha Clan, Psy4 de la Rime, Ahmada Smis, Dupain, David Lafort...

Damien Ravnich
Batteur et percussionniste.
Joue et enregistre pour de nom-breuses formations élec-troacoustiques, jazz, et/ou expérimentales dont Fliparano’S, La force molle, méandres, walking stuff, manuchello etc. 2006 : Conservatoire de Marseille.

Rémy Jouffroy
Guitariste, compositeur et arrangeur.
Découvre le jazz après une adolescence bercée par le folk et le rock. Etudie à l’IMFP où il ob-tient le diplôme d’ar-rangement avec Ivan Julien et celui de compo-sition avec Michel Zenino. Fonde avec Jules Bernable et Mathieu Pé le groupe Kaosmoz. 1e prix de la classe de jazz du CNR de Marseille. Joue et enregistre pour de nombreuses formations dont Little Big (avec Stéphane Galeski), Glôôt et Denis Shaïn.

...et Jean François Paillard

Viendront se joindre à eux deux spécialistes du son : Vincent Commaret, qui enregistrera la cession de l’Openbox, et l’ingénieur du son et electroacousticien Didier Simione



(1) La vidéo a été tournée en .dv et .mov, deux formats courants, loin de la sacro-sainte « haute définition ». C’est un parti pris de liberté. Jean François Paillard a employé volontairement un matériel de base accessible à tous - qu’il avait du reste emprunté : une caméra embarquée et un appareil photo numérique. Le film a été monté avec l’aide d’Imovie, un logiciel simplissime d’utilisation livré clé en main avec n’importe quel Mac. Jean François Paillard aimerait montrer qu’il est aujourd’hui possible de faire du cinéma sans grand moyen, comme on griffonne une phrase au crayon, certes un peu bancale, un peu naïve, couchée sur une feuille volante, mais qui n’a rien de ces peaux de veau mort-né en usage « dans les professions ».


Autres performances vidéo du collectif
maurituri
plan masse
ville contre nature
L’écho des rescapés

la captation vidéo de la présentation publique au Labobox le 20 novembre 2009