Résidences

L’A.M.I. accueille des artistes en résidence, souvent pour des créations originales dans le cadre du festival MIMI.
Certaines d’entre elles sont organisées dans une logique de transmission de connaissance entre professionnels reconnus et jeunes talents.


 

esthétiques
Résidences

Kisetsu

résidence MIMI 2008

Kisetsu

Résidence de création AMI en 2007 et juin 2008, soutenue par Mécènes du Sud

Avec l’ensemble vocal le nom commun (Cati Delolme, Thibaut Boislève, Jacques Boyer, Francis Coulaud, Emmanuel Lescoulié, Bertrand Lombard) et Tadahiko Yokogawa (électronique/violon)

Kisetsu s’inscrit dans un plus vaste projet artistique développé par le nom commun intitulé Accords Nomades. Au cours de plusieurs phases de résidence mise en place par l’A.M.I. depuis 2007, l’ensemble vocal le nom commun et Tadahiko Yokogawa ont développé une création associant chant polyphonique a cappella et traitement informatique musical éclectique et expérimental.

Le groupe vocal le nom commun a été fondé en 2005 et présente depuis lors ses spectacles, mettant en scène ses propres compositions. Rassemblant des artistes issus du chant, du théâtre et de la danse, le nom commun développe une polyphonie contemporaine, imprégnée par ces différentes disciplines artistiques, mais aussi par les formes anciennes et traditionnelles de polyphonie vocale et par la pratique de l’improvisation.

Tadahiko Yokogawa joue de la guitare, du violon et est un des plus créatifs spécialistes de musique assistée par ordinateur. Diplômé en sociologie à l’Université de Tokyo, Tadahiko enseigne la M.A.O. et la musique improvisée à la Film Art School de Tokyo.
Il a été membre des groupes After Dinner, P-Model et Meatopia et a joué aux cotés de prestigieux artistes tels Fred Frith, Iva Bittova ou encore Otomo Yoshihide. Tadahiko Yokogawa a collaboré à plusieurs reprises avec l’A.M.I. soit en tant que formateur soit en tant qu’artiste notamment sur les projets CAURI (Afrique Centrale) PacJap (France/Japon), Ormuz (Moyen-Orient), et Sheikmat (Russie du Nord).

Fondée sur des mythes anciens, la création Kisetsu propose de "recycler" les symboles et les "personnages" qui hantent encore nos rêves d’humains modernes. Les récits mythiques cultivent l’art de raconter des histoires situées dans un passé réel ou imaginaire, pour mieux identifier et raconter les réalités du présent. Ce travail de composition met à jour ces champs imaginaires, afin de tisser un chant contemporain, en alliance avec les sons et les sens perceptibles de notre époque.
Après plusieurs temps de résidence dans les locaux de répétition de l’A.M.I. à la Friche la Belle de Mai, la première de cette création a été montrée au public le 18 juillet 2008 dans le cadre de MIMI.


http://chantduvoisin.free.fr

Vidéo par Pirlouiiiiit / Live In Marseille