RÉSIDENCES ARTISTIQUES

70 groupes par an en résidence dans nos studios.

CONTACT :
Nathalie Pappalardo
Chargée de production
np[at]amicentre.biz


Mise à jour : octobre 2021


 

pratiques
RÉSIDENCES ARTISTIQUES

LES ARTISTES EN STUDIO

DANS LES STUDIOS EN OCTOBRE

DANS LES STUDIOS EN OCTOBRE

Qui répète dans nos studios en octobre ?
Réponse en musique ici

///////////////////////////////////////////////////
LOÏS LAZUR

En résidence d’enregistrement du 4 au 10 octobre, dans le cadre du dispositif d’accompagnement de l’AMI "Be On".

Après la réalisation d’un premier EP en solo au cours de l’été 2020, Loïs Lazur producteur autodidacte poursuit son immersion dans de vastes paysages sonores. Sa musique principalement rythmique se déploie à travers des styles à l’interstice d’influences multiples. Au fil de variations dynamiques et d’architectures rythmiques bigarrées, Loïs Lazur distille des textes confrontant les éléments qui composent son environnement à son imaginaire. Entre poésie métaphysique et expérience du quotidien.

Bandcamp
Facebook

///////////////////////////////////////////////////
PÉRITEL

En résidence du 4 au 10 octobre, en vue d’un concert le 6 novembre au Leda Atomica.

Groupe marseillais formé il y peu, peut être dans le monde d’avant mais peu avant le monde d’après. L’histoire d’une bassiste se mettant à la batterie, d’un batteur se mettant à la basse et d’une chanteuse expérimentant le clavier, le tout difficilement définissable mélangeant les influences de chacune et chacun.
Chloé Danger : batterie/pad/chant // Cyril Fayard : basse/clavier // Izzy Perrouin : chant/clavier.

///////////////////////////////////////////////////
M.E.I.C

En résidence du 4 au 10 octobre

Tania Zolty et Jeff Kellner ont en commun la même générosité et le même désir de partager la musique et de la rendre accessible au plus grand nombre. Venus d’horizons a priori éloignés en termes de carrières artistiques, c’est cette idée de Partage de la Musique qui a réuni et soudé Tania, Jeff et Fred Accart.
Tout naturellement le projet MEiC est né, partant d’une racine folk, il propose une aventure dans différents univers musicaux avec en toile de fond les grandes questions de notre temps, celles qui font vibrer en nous les émotions les plus universelles, la faim, la peur, l’exil, la destruction de notre planète, la quête de soi…

Facebook
Site

///////////////////////////////////////////////////
BRAZ BAZAR

En résidence du 4 au 10 octobre, en vue d’une programmation au Théâtre Massalia du 5 au 9 janvier 2022.

Bastian Pfefferli et Jérémie Abt se rencontrent pendant leurs études au Conservatoire de Rueil-Malmaison, dont la classe de percussion est intimement liée à l’essor du théâtre musical. Ils y feront ensemble la découverte du zarb iranien (tambour perse) qui sera décisive. D’autres expériences communes dans les musiques traditionnelles comme les tablas indiennes ou le gamelan de Bali viennent jalonner leur parcours. Le désir de décloisonner les genres et de questionner les liens entre tradition et création se fait de plus en plus présent. L’idée d’un duo devient alors une évidence tant la complicité est forte. Les contacts successifs avec le jeune public - la création de deux spectacles (dont un pour les enfants de 6 mois à 3 ans) avec la compagnie Eclats pour Jérémie, et l’engagement de Bastian sur le terrain pédagogique- vont les décider à créer des spectacles à son attention. Sur cette route, ils feront des rencontres décisives, dont celles du percussionniste compositeur Jean-Pierre Drouet, de l’actrice et metteure en scène Claire Heggen, du compositeur Théo Merigeau.

Site
Facebook

///////////////////////////////////////////////////
RELO

En résidence du 4 au 10 octobre

Figure du rap souterrain de la cité phocéenne, Relo (ex-Napo, ex-Néochrome) évolue dans le rap depuis plus de 10 ans et multiplie les sorties depuis la sortie de son premier album Plume 13. Ancien membre d’un groupe nommé Syndrom scindé en 2008, il réalise des featurings avec El Matador, Keny Arkana ou Allen Akino, avant de se voir proposer de poser sa voix sur le dernier album d’IAM, Yasuke, en 2019. Il est apparu sur plusieurs projets comme 13 bitume matricule de El Matador, En temps voulu et Notre silence a toujours son mot à dire du groupe Carpe Diem. Signé sur le label R2P, il sort une trilogie de mixtapes nommée De quoi t’es cap ?. En 2014, il sort avec sa comparse Allen Akino, un projet en commun intitulé Première sommation, un album qui rencontre un succès d’estime sur la scène locale. Influencé par des groupes comme Arsenik, Lunatic, X-Men, Tandem ou encore FF, mais aussi Ace Hood, Pusha-T, Drake ou encore Travis Scott, Relo y couple sa culture Afro-antillaise et proposer ainsi originalité et diversité sur chacune de ses tracks.

Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
AUTHENTICALLY PLASTIC

En résidence du 11 au 24 octobre, dans le cadre d’une tournée européenne de septembre à décembre 2021.

Performeuse, DJ et productrice queer, l’Ougandaise Authentically Plastic brise les codes en proposant une musique à la fois sombre et ludique, tout en intégrant avec brio différents genres musicaux comme le Kwaito, le Gqom, l’acid et la techno, le tout largement influencé par les rythmiques électroniques du Nord de l’Ouganda. Après avoir fait ses premières armes en tant que dj dans des raves queer secrètes, elle joue pour la première fois au fameux Nyege Nyege festival en 2019. Authentically Plastic est à l’origine de ANTI-MASS, une soirée bimensuelle dans un club de Kampala, qui donne la priorité aux artistes féminines, et queer, et qui comme son nom l’indique, refuse de rentrer dans le moule. ANTIMASS attire une foule diversifiée et dévouée, et se veut un espace propulsif pour l’expérimentation sonore et culturelle.

Facebook
Instagram


///////////////////////////////////////////////////
QONICHO D

En résidence du 11 au 17 octobre

Ce trio féminin aventureux composé de Morgane Carnet (saxophone) Blanche Lafuente (batterie) et Fanny Lasfargues (basse) pulvérise les formes par rafales de rythmes interrompus, fortissimos perçants et vrilles harmoniques. Voici une façon de free (jazz) ascensionnel manipulé à mains nues. Sans forfanterie ni décorum. Elles envoient un son libre pour une musique "transe-vers-sale" qui s’élance, frappe, vrille, s’harmonise au fil des improvisations, jazz barré, rock coquin ou embardées technoïdes. Une petite entreprise d’improvisation massive.

Facebook

///////////////////////////////////////////////////
NENIA IRA

En résidence du 11 au 17 octobre, dans le cadre du dispositif d’accompagnement de l’AMI "Be On".

Ex-chanteuse et instrumentiste du duo électro-burlesque Siren’s Carcass, Aurélia Nardini a à son actif plusieurs albums et collaborations, et des années d’expérience scénique.
Diplômée du Conservatoire de Pantin en 2016 en composition électroacoustique, elle
réalise des créations sonores pour le théâtre, la radio et le cinéma. Elle enseigne également le chant à la Maison du Chant (Marseille, sa ville natale) et mène régulièrement des ateliers pédagogiques auprès de divers publics.
En tant que Nenĭa Iră, elle déploie un univers original s’inspirant des musiques
traditionnelles Méditerranéennes et Indiennes. Accompagnée à la shrutibox, un
accordéon indien, et agrémentée de quelques machines électroniques, elle fait résonner sa voix puissante et claire pour provoquer des émotions i ntenses. Nenĭa Iră puise dans ses expériences personnelles les plus douloureuses et les transcende par le chant, dans des textes en Français. A la croisée des chemins musicaux, elle rejoint la famille des
audacieuses comme Cocanha, Claire Diterzi, Mood, Meredith Monk...
Site
Soundcloud

///////////////////////////////////////////////////
PASSIFLORA

En résidence du 11 au 17 octobre

Duo avec Lise Dieumegard, chanteuse/percussioniste, et Boris Vassalluci, violoniste mandoliniste.Tous les deux membres du groupe forró des petits pas.
Passionnés de musique brésilienne de forró ils decidèrent d’allier cette musique traditionnelle avec une touche plus contemporaine, electro.

///////////////////////////////////////////////////
DIRTY CUTE

En résidence du 11 au 17 octobre

Ils sont dirty. Mais cute. En fait, pas mal dirty. Mais aussi un peu cute. Ils jouent de tout. Ils chantent aussi. Parfois ça crie. C’est déjà arrivé. Oui. C’est gênant. Ou pas ? C’est compliqué. Mais tellement bon. Parfois, ils sont un peu bizarres. Mais pas tout le temps. Il y a du boom boom et aussi du sweet sweet. Ils aiment le sucré. Ils aiment les mélodies. C’est beau les mélodies. Sauf que le bidon d’acide n’est jamais loin. C’est dirty. Et cute. C’est DirtyCute.

Facebook
Soundcloud

///////////////////////////////////////////////////
SERKET AND THE CICADAS

En résidence du 18 au 24 octobre, en vue en novembre d’une résdence au Pic (Ensemble Télémaque Marseille), d’un concert le 13 au Centre Culture René Char (Digne), d’un concert au Pic le 21, et d’une résidence au 6MIC en janvier 2022.

Ce 4tet formé de Cathy Escoffier (piano, composition), Julien Heurtel (batterie), Guilhaume Renard (basse) et Cécile Andrée (vocal) mélange les instruments acoustiques à l’électronique et transgresse les sentiers battus du Jazz. Il crée un univers envoutant, une musique cinématographique et lyrique, une énergie brute et sensuelle, avides de toucher l’intime et l’incommensurable...
Projet soutenu par Le mouton atonal, Arts et musiques en provence, Eclosion 13, La boîte à sandrine, Inouïe distribution, Provence en scène, la Sacem, la Spedidam, l’Adami.

Facebook

///////////////////////////////////////////////////
LA CIE TRAFIC D’ARTS II

En résidence du 18 au 24 octobre

Le projet Usiner est un projet pluridisciplinaire avec une forte dominante musicale. Il questionne le monde du travail. La mise en oeuvre de cette réflexion est portée par trois artistes (comédien, musicien et plasticien numérique) sur leur poste de travail respectif reliés par le pédalage d’un vélo d’appartement. La roue tourne et entraîne des mutations sonores, visuelles et corporelles. Ces bouleversements déclenchent une perte de jugement quant à la nécessité d’un travail productif et ouvrent de nouveaux territoires sensibles liés à l’avènement de nouvelles technologies.

///////////////////////////////////////////////////
USINER

En résidence du 18 au 24 octobre

Comédien en scène soutenu par deux camarades (Samuel Martinez et Nao Tanaka) intervenant tels des plasticiens/créateurs du son et de l’image, Julien Gourdin présente sous la forme de plusieurs tableaux obéissant à une dramaturgie sonore et visuelle le journal de bord de l’« oeuvrier littéraire » Joseph Ponthus A la ligne. En créant les conditions d’une écoute à partir d’un dispositif connecté, ce montage de mots met en perspective un rapport à l’Histoire, ses métamorphoses, et ses tournants.

Article