RÉSIDENCES ARTISTIQUES

70 groupes par an en résidence dans nos studios.

CONTACT :
Jérémy Perrouin
Régisseur studios et technicien son
studio[at]amicentre.biz
07 60 70 82 22


Mise à jour : octobre 2021


 

JANVIER 2022

Qui répète dans nos studios en janvier ?
Réponse en musique ici

///////////////////////////////////////////////////
LOÏS LAZUR

En résidence du 3 au 9 janvier, pour son projet accompagné dans le cadre le dispositif BE ON

Loïs Lazur, producteur autodidacte, s’immerge dans de vastes paysages sonores. Sa musique principalement rythmiques se déploie à travers des styles à l’interstice d’influences multiples. Au fil de variations dynamiques et d’architectures rythmiques bi-
garrées.

Instagram

///////////////////////////////////////////////////
DARIO DELLA NOCE

En résidence du 3 au 9 janvier

Chez lui c’est nowhere, chez lui c’est tout part, ça va pas très bien mais ça va pas trop mal. Mi Robert Plant Mi Thomas Shelby, Dario Della Noce est un Joker desarticulé. Buvez son venin ou barrez vous de la salle, mais sachez qu’il n’aime pas trop vos baskets. Après avoir commencé le rap en groupe, Dario sort 4 EP solo, dont le dernier en date : Labyrinthe. En 2021, il est sélectionné aux Inouïs du Printemps de Bourges, au Buzz Booster et au tremplin Orizon Sud.

Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
FANIE FAYAR

En résidence du 3 au 9 janvier

Surnommée la Reine de la fusion, la voix du fleuve Congo et parfois même la voix d’or, Fanie Fayar est auteure, compositrice, danseuse et interprète.
Fanie Fayar est une chanteuse de talent, d’expérience et très fusionnelle. Médaillée d’or en chanson aux 8èmes jeux de la Francophonie Abidjan-2017, lauréate de l’afro pépite show 2021 et chevalier de l’ordre du mérite national. Fanie Fayar est une artiste qui s’appuie sur ses origines et sa tradition en faisant raisonner sa puissante voix du fleuve Congo, avec les polyphonies pygmées fusionné aux musiques actuelles.
Elle est professeur de chant et joue aux instruments traditionnels tels que : la sanza, le balafon, le ndara et le tam-tam.
Fanie Fayar est aussi connue pour sa débordante énergie et sa surprenante voix, le tout créant une alchimie hors du commun sur scène.
Une artiste accomplie dans un univers dont elle a seule le secret. Avec ce style né d’une fusion inédite des rythmes africains, du folk du terroir congolais, des polyphonies pygmées, du funk américain, de la pop anglaise, des variétés et de la soul afro-américaine, du rock, le tout créant un univers hors du commun intitulé « Nsangi Groove-Soul».
Elle s’illustre dans le « Nsangi Groove-Soul» une conjugaison des rythmes congolais, africains aux sonorités pop, funk, rock, jazz et soul. Avec sa musique éclectique, Fanie Fayar sait mêler douceur, groove et émotion.
Elle chante et fait raisonner sa puissante voix du fleuve Congo jusqu’au bout du monde par ses compositions, les polyphonies pygmées et par les sonorités tradimodernes. Une conjugaison de styles, un mélange de rythmes afro, une touche de guitares congolaises et métissées aux arrangements très fusionnels pour un groove inédit. Elle écrit et compose ses chansons en plusieurs langues congolaises, africaines et étrangères.

Facebook

///////////////////////////////////////////////////
KABAAL

En résidence du 3 au 16 janvier

Avec son solo expérimental KABAAL, le batteur Jakob Warmenbol cherche inlassablement la faille, l’instant d’instabilité tant désiré, la perte de contrôle où la matière prends une place que l’on n’attendait pas. Sa recherche sonore est pirate. Alimentée de micro-contact - ampli - larsènes, elle crisse, grince, rouille. Elle est rails de chemins de fer, grues en mouvements, ports industriels. Si on devait la définir picturalement on la qualifierait d’abstraite, de brute. Elle est sa vision bruitiste d’une musique tribale. Une version noise des musiques percussives traditionnelles africaines.

Site

///////////////////////////////////////////////////
JO KEITA

En résidence du 10 au 16 janvier

Jo Keita, chanteur, auteur et compositeur, puise sa musique dans ses origines africaines qu’il mêle à la culture Pop et urbaine d’aujourd’hui. C’est au Sénégal, en passant par la Côte d’Ivoire, que Jo Keita se forge une culture musicale éclectique en écoutant la collection de disques de son père, Bob Marley, Salif Keita, Cheikh Ndiguel mais aussi Otis Redding, Steel Pulse, positif black soul et Daaraji Family. Il s’achète alors une guitare, et commence à composer des chansons en wolof, anglais, français, et bambara. Au Sénégal il côtoie les Baye Fall, confrérie spirituelle avec laquelle il développe son chant.

Site
Facebook

///////////////////////////////////////////////////
FRED SKITTY

En résidence du 10 au 16 janvier, dans le cadre des auditions régions Les INOUïS du Printemps de Bourges

Blandine aka Fred Skitty est une auteure/compositrice/interprète de 25 ans. Fred comme le prénom, Skitty comme le Pokémon, comme elle aime le préciser. À mi chemin entre la chanson pop et la house music, c’est en tant que DJ qu’elle fait ses premières scènes. Très vite, à force de passer la musique des autres, il lui vient l’envie de faire la sienne. Son premier single, Insane, sorti en 2017, figurera aussi sur la compilation musicale Women Who Do Music du collectif Women Who Do Stuff. Son premier EP, Belonging To The Night, sorti en 2020, sera remarqué par les magazines tels que Rolling Stone France, Têtu, ou encore le blog musical Goûte Mes Disques. Ses compositions l’auront portée jusqu’aux demi- finales du tremplin national Music City Tour et permis d’intégrer des formations telles que l’Atelier de Cédric.

Site
Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
KARAOKÉ LIVE

En résidence du 10 au 16 janvier

Ils ne sont que deux, mais ils envoient du pâté tel un orchestre. Une sélection de morceaux allant de la chanson française au punk anglais revisités en direct, sans écran ni prompteur. Tout en Live, à l’ancienne.

Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
INSTINCTIVE.S

En résidence du 10 au 16 janvier

dans la galaxie électro-indé marseillaise, 3 planètes viennent d’amorcer une combinaison inédite…Instinctive(s) propose 3 projets entremêlés pour un LIVE enraciné.
Le cercle est une expérience de partage de fréquences avec Dawta Jena accompagnée de Nell - Electro Vocal, MissBella - Electro Dub du Sud et Vénus en Mars – Électro - Pop.
Ces artistes issues de la scène marseillaise se réunissent pour célébrer ENSEMBLE l’énergie solaire. Chacune sa façon d’aborder l’amour, le genre, la solidarité, l’écologie... Alternant musique acoustique et électronique, elles nous proposent une autre façon de faire en commun. Leurs univers s’entrelacent pour vous offrir un spectacle dont vous ferez essentiellement partie.

Facebook

///////////////////////////////////////////////////
LAURENT PERNICE

En résidence du 10 au 16 janvier

Un trio réunissant Laurent Pernice, multi-instrumentiste (basse, contrebasse, claviers, erhu, percussions) ayant réalisé une vingtaine d’albums & autres collaborations internationales comme avec le groupe Palo Alto, Alain Damasio ou encore la Cie Artonik. Jacques Barbéri, écrivain de science-fiction borderline membre de Palo Alto au psychédélisme cosmique entre "krautrock contructiviste et trip easy industriel", il réalise également des performances audiovisuelles. Et Dominique Beven, multi instrumentiste autodidacte s’étant spécialisé dans les musiques traditionnelles (notamment celtiques).

Site Laurent Pernice
Facebook Palo Alto

///////////////////////////////////////////////////
QONICHO D

En résidence du 17 au 23 janvier

Morgane Carnet est une saxophoniste qui connaît son Alphabet. Ou, mieux, son B.A-BA. Au point de fignoler Qonicho D. Autre power trio de la soirée, Qonicho assure la parité parfaite. De genre et d’esprit. Là aussi, on noie le poisson dans des eaux espiègles, puissantes et un peu punks. Ce D de Qonicho, qui suit logiquement les versions A, B et C, cherche la bagarre et la transe. Voici une façon de free (jazz) ascensionnel manipulé à mains nues. Sans forfanterie ni décorum. Les fûts que martèle Blanche Lafuente ont l’air plus sûrs que ceux sortis de Fessenheim et la basse bousculée par Fanny Lastargues emporte ce D loin vers le hasard. Celui dont sortira, au fil des improvisations, jazz barré, rock coquin ou embardées technoïdes. Faites vos jeux, tout va pour le mieux.
Facebook

///////////////////////////////////////////////////
MARION MOLLE & RENAUD PERRIN

En résidence du 17 au 23 janvier

En partant à la recherche de son canard Bernard, Ana découvre différents espaces, une grotte ornée, une montagne ou un paysage urbain, dans lesquels elle est confrontée au phénomène d’écho. Grâce à son double, Hannah, qui la tire d’un mauvais pas, elle expérimente l’enregistrement du son, voyage et apprend la musique. Le spectacle propose, à travers une histoire accessible au plus grand nombre, d’explorer la relation entre le son et l’espace. Les compositions originales de Marion Molle (boucles électroniques, synthétiseur, violon, flûte...) dialoguent avec les dessins réalisés en direct au crayon et fusain par Renaud Perrin. Le texte est lu par le dessinateur et la musicienne. Des effets de réverbération et de distorsion du son et de l’image contribuent à créer une ambiance étrange et onirique.

Site Renaud Perrin
Soundcloud Marion Molle

Teaser du spectacle Les Péripéties de Sidonie from Renaud Perrin on Vimeo.

///////////////////////////////////////////////////
BINGO FURRY

En résidence du 17 au 23 janvier

Raphaël Otchakowski et Franco Manarra tentent l’aventure d’un binôme inconoclaste et résolument tourné vers après-demain. Ils y partagent le micro pour des flows tortueux, des mélodies pop bilingues et des élans lyriques de haute-contre. On y croise aussi des guitares fuzz. Tous deux armés de Loopastations, guitare, batterie et beatbox sont joués et travaillés en direct. Une poignée de concerts à leur actif, sur scène ça déraille sérieusement.

Facebook
Soundcloud

///////////////////////////////////////////////////
BONGI

En résidence du 17 au 23 janvier

Artiste pluridisciplinaire, originaire de Cape-Town et marseillaise d’adoption, Bongi mène une correspondance insolite entre deux continents, mêlant jazz, pop-folk urbaine et blues zoulou dans un crépitement de voix et d’énergie qui ravivent les traditions musicales d’Afrique australe. Ses chansons en Xhosa, son idiome natal et langue de Nelson Mandela, claquent sous le palais et tracent un arc musical panafricain à la fois magnétique et ensorcelant. Le métissage fertile d’une culture en exil.

Facebook

///////////////////////////////////////////////////
LA CUMBIA CHICHARRA

En résidence du 17 au 23 janvier

La Cumbia Chicharra entrechoque avec sensualité la cumbia, les rythmes d’Amérique latine, les sons urbains et actuels. Le groupe marseillais assemble ses influences sans frontières. Pour une musique savoureuse et explosive.

Site
Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
ALTEROS

En résidence du 17 au 23 janvier

De Martigues à Marseille, en passant par Lyon, Asuncion (Paraguay) ou Guédiawaye (Sénégal), mes carnets m’ont toujours accompagné. Depuis un studio de banlieue de Dakar, au centre GHipHop, un premier album “De crête et d’écrits” a vu le jour en 2018. Discrètement, nos paroles, nos rimes, nos riffs et nos fumigènes ont trouvé un public. En 2022, sort un nouvel album, “Carnet 147”, directement depuis le Casual’Studio de Port de Bouc, composé à plusieurs mains, arrangé et mixé par Le N. et ses guitares enragées.

Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
VERLATOUR

En résidence du 24 au 30 janvier

Verlatour frappe ses pads, fait hurler ses synthés, chante et triture ses effets, dans son nouveau Live Machines «Immersion » pour une ascension à l’énergie débordante et incontestablement dansante. « Evasion » son dernier opus et ses prochaines sorties scellent l’union entre l’hédonisme électronique français et electronica berlinoise, teintée d’une synthwave 80’s dopée à l’huile de coude. Batteur et producteur-hyperactif (Synchro pour Louis Vuitton, le film "The Ultimate Playlist of Noise", co-compositeur B.O de la série Bref.etc) il tisse au fil fin de véritables tsunamis d’amour analogique et/ou digital."

Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
SERGIO BACALHAU

En résidence du 24 au 30 janvier

Sérgio Bacalhau, percussionniste et chanteur-compositeur exerce avec passion son art en Europe en tissant des liens entre les rythmes traditionnels brésiliens et des styles musicaux variés et contemporains. Originaire d’Olinda dans le Nord-est du Brésil, il a été découvert et formé par Naná Vasconcelos et n’a depuis cessé d’enrichir ses créations en jouant aux côtés d’artistes, tels que Mestre Salustiano, Cila et Selma do Coco, Erasto Vasconcelos, Mestre Ferrugem. Spécialiste du Pandeiro, il diffuse le rythme envoûtant de son instrument de prédilection par ses concerts, ses ateliers et ses productions musicales en parcourant les univers de la Samba, la Bossa Nova, le Maracatu, le Coco, le Choro, le Frevo et le Forró.

Site

///////////////////////////////////////////////////
SVEN JALSCO

En résidence du 24 au 30 janvier

Sven Jalsco est un personnage fictif, un artiste sculpteur, poète et musicien, membre d’un petit groupe d’excentriques vivant en marge de la société dans les rues grises d’une ville européenne post-industrielle. Imaginé par Fabrizio Bozzi, Sean Drewry et Vincent Roussel, il est une personnification de la musique qu’ils créent en trio, une sorte d’alter ego collectif dont la personnalité et l’histoire s’écrivent en même temps que la musique du groupe, formant une boucle de rétroaction allégorique. Ce qui en résulte est un objet sonore étrange, flottant entre composition électro-acoustique, jazz librement improvisé et noise rythmique. Une musique atmosphérique empreinte d’une certaine touche d’humour dans laquelle les sons des percussions, de la guitare électrique et des synthétiseurs se mélangent et se confondent.

///////////////////////////////////////////////////
MPL

En résidence du 24 au 30 janvier

Créé en 2012, MPL a construit son univers autour de la disparition d’une amie commune. Les concerts sont des cérémonies hommage et ils jouent en permanence sur le fil entre humour noir et mélancolie. Les indices que le groupe donne de manière faussement négligée dans les chansons, les clips ou la mise en scène des live, sèment le trouble sur ce mythe fondateur: quel est le vrai dans tout ça? Où commence la partie romancée?
Et c’est dans ce flou que le groupe trace sa route.
En 2022 MPL revient avec un nouvel album. Cette fois ils ont tourné la page du deuil et les sujets de leurs chansons sont très divers, de la masculinité à la disparition de la neige en passant par un hommage vibrant aux grand-mères, tout en gardant quand même cette mélancolie joyeuse qui les caractérise. Bonhommes (le titre du nouvel opus) sortira le 28 Mai et la tournée commence en Mars.

Facebook
Instagram
Site

///////////////////////////////////////////////////
MRCHHH

En résidence du 24 au 30 janvier

MRCHHH est un trio de musiciens qui cherchent à partager une transe sauvage aux chaudes sonorités afro-latino et une électronique punk et hypnotique. On retrouve aux claviers et programmations électroniques le producteur et pianiste Nicolas Cante (Mekanik Kantatik, Improvisium, Nikoll ...). Après plusieurs années passées en Colombie à travailler les musiques afro-colombiennes le guitariste spécialiste du Bikutsi sera Guillaume Cros (Nkumba, Romperayo, Aitawa ...). Aux percussions, batterie et électronique le musicien complet, compositeur de chansons jeune public Abel Croze (Abel, Anaïs, Warzim boule de feu ...).

Bandcamp Kantatik
Bandcamp Nkumba System
Site Abel Croze